Photographe ou informaticien ?

November 18, 2018  •  Laisser un commentaire

Oui, le monde évolue. C'est un fait.

La photographie évolue également. A l'heure actuelle, certaines personnes vous regardent avec des gros yeux lorsque vous faites des photos avec un appareil réflex. J'interprète peut-être, mais j'ai toujours l'impression qu'ils se demandent : "mais qu'est-ce qu'il se fait chier à faire des photos avec son gros appareil, alors que moi, j'en fais des très belles avec mon smartphone".

Si on se limite à la prise de vue, un smartphone ne pourra jamais me fournir le même plaisir de faire des photos. L'oeil dans le viseur, choisir ses paramètres, l'ouverture, la sensibilité, avoir la possibilité de zoomer, mais réellement, en faisant varier la focale manuellement, en tournant la bague de zoom. Pas en écartant les doigts sur un écran. 

Et une fois qu'on a fait la photo ? Qu'est-ce qui se passe ? Je transfère les photos sur mon ordinateur. Et si tout se passe bien, dans les jours qui suivent, je commence à faire l'editing. Avec un smartphone, qu'est-ce qu'il se passe ? On les laisse dans l'album "Photos", et voilà. Certaines fois, on les partage. Alors de ce point de vue, je suis d'accord. Le fait de faire des photos sur son smartphone, ça nous permet de les transmettre très rapidement. Mais la majorité des appareils photos reflex ou mirrorless le peuvent également !

Concernant l'editing (le tri et la sélection des photos que l'on va garder et montrer), je suis un mauvais exemple. Aujourd'hui, je termine l'editing et le traitement de photos prises lors du concert de la fanfare de Vouvry. 28 avril 2018. 208 jours.

Certes, ça ne représente pas beaucoup de travail. Environ 5 heures. 

5 heures devant un écran d'ordinateur, à se demander si la photo vaut la peine d'être gardée. Ensuite, une fois le tri effectué, reprendre chaque photo et réfléchir au cadrage, s'il est nécessaire de le corriger, vérifier l'exposition, la corriger si nécessaire, et déterminer s'il est nécessaire de travailler certains détails de la photo. Dans le cas du concert, le drapeau de la Vouvryenne était quasiment chaque fois surexposé. Qui va s'en apercevoir ? Probablement personne, mais soit on fait les choses à la va comme je te pousse, ou on essaie de faire les choses correctement. Encore une fois, j'avoue que sur 263 photos, les corrections se font rapidement. Faites le calcul. Si je passe 10' par photos, cela représenterais 44 heures de travail. Une fois la sélection des photos effectuée, qui en admettant que je passe 10 secondes par photo, représente tout de même un peu plus d'une heure, il me reste environ 1 minute de traitement par photo. 

Et je ne compte pas le travail de traitement de l'ordinateur. Heureusement, question matériel, je ne suis pas trop à plaindre. Un iMac Pro, ça permet de gagner beaucoup de temps. 

1h15 pour traiter 263 photos. ça paraît énorme, mais lorsque je le faisais sur mon ancien iMac, cela prenait entre 6 et 7 heures de traitement, durant lesquelles il m'était impossible de toucher l'ordinateur, au risque de tout planter et de devoir recommencer.

Toutes ces photos prennent beaucoup de place. Une fois traitées, le fichier obtenu pèse pas loin de 120 Mo. Cela nécessite d'avoir un système de sauvegarde performant. 

Ne jamais lésiner sur les sauvegardes ! Les disques dur, ça tombe en panne. Et non, ce n'est pas qu'aux autres que cela arrive. Malgré un système de sauvegarde très performant, il m'est arrivé de me retrouver dans la situation où une dizaine de répertoires de photos n'étaient pas sauvegardés. Et le disque dur principal est tombé en panne. Hop, fini, terminé. Et le problème, c'est qu'à cette période, je ne faisais plus trop de photos pour moi. C'était majoritairement des photos d'événements. Si c'était mes photos de macro, ou de paysage, à la limite, c'est possible de les refaire. Alors que quand tu prends des photos de personnes participant à un événement, et que tu perds toutes les photos, c'est ennuyeux. 

La morale de l'histoire, c'est que je suis particulièrement paranoïaque. Je n'ai pas une sauvegarde de mes photos, mais deux. Il m'a fallu un petit moment pour m'en souvenir (quand on est entouré par une cinquantaine de téra, on perd vite le fil), et tout récupérer. Mais cela m'a valu une bonne sueur froide.

Alors régulièrement, je vérifie que la sauvegarde fonctionne et met à jour systématiquement mes photos.

Pour dire que oui, on sous-évalue beaucoup le temps de traitement lorsque l'on voit un photographe faire des photos lors d'une manifestation. Comme ce n'est pas mon travail, il faut toujours trouver du temps pour traiter les photos que j'ai faites, mais malheureusement, les photos se font plus facilement que leur traitement... Et le retard s'accumule.


Commentaires

Aucun commentaire publié.
Chargement...

Archiver
Janvier Février Mars Avril (4) Mai (4) Juin Juillet Août Septembre (1) Octobre (1) Novembre Décembre
Janvier Février Mars Avril (1) Mai (2) Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Janvier Février Mars (3) Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre (1) Novembre Décembre
Janvier (1) Février Mars Avril Mai Juin Juillet (1) Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Janvier Février Mars Avril (1) Mai Juin Juillet Août Septembre (1) Octobre Novembre Décembre (1)
Janvier (1) Février (1) Mars Avril (1) Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Janvier (5) Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre (1) Octobre (9) Novembre (18) Décembre (7)
Janvier Février (10) Mars (2) Avril (2) Mai (9) Juin (3) Juillet Août Septembre (1) Octobre Novembre Décembre
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Janvier Février (2) Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre